les différents type de piste DFCI

Les pistes DFCI sont classées selon des critères très précis en 3 catégories.

Leur reconnaissance est subordonnée aux conditions suivantes :

  • Balisage et identification clairs ;
  • Le découpage entre 1ère et 2e catégorie doit se faire par portions d'itinéraires complets, d'un point de raccordement à un autre. Une piste de 1ère catégorie devrait être desservie à terme par un réseau routier répondant au moins aux caractéristiques de la piste (POS).
  • Les pistes sans issue sont classées en 2ème catégorie, qu’elles que soient leurs autres caractéristiques techniques. De plus, elles doivent être dotées obligatoirement à leur extrémité d’une aire de retournement conforme au caractéristiques (tableau 1), et débroussaillées sur un rayon de 50 m au minimum. Enfin l’impasse est toujours signalée à l’entrée de ces pistes par un panneau adéquat.
  • Les pistes DFCI ne répondant pas aux critères de 1ère et 2ème catégories sont à classer en 3ème catégorie.
  • Les « points noirs » seront identifiés et signalés : (limitations ponctuelles de tonnage à 8 tonnes ; limitations ponctuelles de hauteur à 3,50 m ; limitations de largeur ; difficultés d’accès).
  • Les pistes de 1ère catégorie doivent être, à terme, libres de toute servitude de passage. En dehors des sections assises sur des propriétés « publiques » - chemins ruraux, régime forestier- il conviendra d’obtenir l’enregistrement des autorisations amiables de traversée au service des hypothèques.
  • Dans l’hypothèse d’une fermeture des équipements, le système de verrouillage des barrières et citernes devra tendre vers les normes appliquées au système de verrouillage des poteaux d’incendie.

(Extrait du guide de normalisation des pistes DFCI)